... est la technologie qui se prête le mieux à la production de masse

Jo de Groote (ZiggZagg): “Mais à un moment donné, vous allez bel et bien utiliser la technique comme modèle de production. Avec quelle machine, ils s’en fichent bien entendu. Mais l’écueil majeur, c’est la transition. Supposons que vous achetiez une imprimante 3D à lit de poudre soit pour le métal, soit pour le plastique. A un moment donné, vous avez redéveloppé un élément et vous pouvez l’imprimer. La seconde étape consiste à imprimer à nouveau ce produit, avec les mêmes spécifications, mais sous d’autres conditions telles que la température, l’humidité de l’air, … Dans une troisième étape, vous imprimez à nouveau l’élément, mais vous en voulez dix au total. En d’autres termes, vous allez remplir toutes les positions dans votre local de construction. Ceci engendre déjà quelques défis. Mais au lieu de dix éléments, vous en voulez peut-être mille à un moment donné. Vous avez alors besoin de plusieurs machines qui, toutes, sont harmonisées au sein de certaines spécifications. En définitive, vous imbriquerez totalement votre local de construction grâce à l’arithmétique ou à un logiciel et il vous faut soudain 200.000 pièces. C’est un grand défi et vous contactez le fabricant de machines qui vous dit la même chose, parce qu’il n’a jamais ou rarement été en contact avec une telle production de masse. Ces défis peuvent être relevés, mais les solutions doivent être développées. Le passage à la vitesse supérieure est à mon sens l’un des défis majeurs.”

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

 

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Métallerie 

Métallerie utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.