naar top
Menu
Logo Print

Les prix de l'acier restent bas

Des difficultés se présentent pour la fusion entre thyssenkrupp et Tata Steel
magazine

Les prix de l'acier sont restés bas au premier trimestre de 2019, malgré quelques tentatives des fabricants pour les augmenter. L'une des raisons est l'évolution des ventes et des prix sur le marché au comptant par rapport au volume des importations. La diminution des matériaux enregistrée le mois dernier par l'industrie automobile européenne, principalement allemande, se poursuit. Les chiffres décevants des exportations allemandes l'ont prouvé.
Toutefois, l'approvisionnement en matériel d'importation s'est poursuivi, généralement avec des qualités inférieures. Cela a entraîné des stocks importants dans les ports de Rotterdam et d'Anvers. Par exemple, le ratio d'importation de rouleaux laminés à chaud pour le deuxième trimestre de 2019 est de deux millions de tonnes. Rien qu'au cours de la première semaine d'avril, environ 10 % de la part pour l'ensemble du trimestre a été importée dans l'UE.
La demande de matériaux a fortement chuté. En conséquence, les stocks sont assez élevés et les délais de livraison ont été réduits de six à huit semaines. La plupart des acheteurs adoptent maintenant une attitude attentiste et se demandent si les prix vont baisser davantage ou s'ils vont rester stables. Il est possible que les usines européennes se concentrent davantage sur le marché nord-africain en raison de la baisse de la demande intérieure de l'UE afin d'éviter la menace d'une surcapacité de production.
La fusion de thyssenkrupp avec Tata Steel rencontre des difficultés actuellement. Les deux partenaires et la Commission européenne seraient en train de discuter des installations qu'ils devraient céder afin de ne pas devenir trop dominants sur le marché de l'acier pour les produits concernés. Par exemple, il est proposé de vendre certaines usines en Belgique et au Luxembourg. Mais thyssenKrupp ne souhaite pas se défaire des usines de production allemandes, comme le souhaiterait la Commission européenne. Selon certaines rumeurs, la fusion n'aurait donc plus lieu ou n'aurait lieu qu'en partie. La décision finale de la Commission est attendue dans le courant du mois de mai ou de juin.

NOVIOSTAAL

NOVIOSTAAL

+31246750840
+31243608010